Publié le

Le marathon de la Liberté : une course à l’hommage

Marathon de la Liberté, marathon des plages du Débarquement, marathon de Caen…quel que soit le nom que vous choisissez pour désigner cette course, il est certain que sa dimension historique et mémorielle ne peut vous échapper ! Effectivement, le dimanche 15 juin, dans le cadre du festival sportif des Courants de la Liberté, jusqu’à 5000 coureurs exprimeront leur passion de la course, mais également leur citoyenneté, en concrétisant leur devoir de mémoire : celui de se rappeler les événements du 6 juin 1944 qui ont permis à la France de se libérer de l’horreur de la guerre grâce à l’intervention de ses alliés en Normandie. Ainsi, entre découverte d’un site empreint de blessures mais également de beauté,  et dépassement de soi, le marathon de la Liberté constitue un bel hommage à ceux qui se sont battus pour délivrer notre pays dans le passé.

Aujourd’hui, en 2014, même s’ils s’affranchissent de l’esprit belliqueux d’une époque noire, c’est de même pour la victoire que les marathoniens s’affronteront : victoire d’être venu à bout de ce voyage dans le temps, victoire d’avoir franchi en premier cette ligne d’arrivée symbole d’hommage.

 

Naissance et vie d’un marathon hors du commun

En 1988, c’est tout juste 44 ans après le Jour J qu’est créé le marathon de la Liberté ; l’association à son origine, Les Courants de la Liberté, s’appelait alors encore Les Courses de la Liberté : le nom a changé mais Liberté reste éternellement le mot fort !

En 1989, une autre course vient compléter ce marathon-hommage : la Pégasus, d’une longueur de 14,8 km, rendant alors le festival accessible à plus de coureurs.

Puis le marathon de la Liberté soufflera des bougies d’anniversaire, mais pas seulement les siennes. En effet, il célèbre les 50 ans du Débarquement, ce qui lui apporte un nombre record de 5600 participants et la présence du fondateur du Marathon de New York, Fred Lebow.

En 2007, les Courses de la Liberté fêtent leurs 20 ans et deviennent un an plus tard les Courants de la Liberté, festival de courses pour tous.

Il ne vous reste plus qu’à calculer ce que nous réserve le marathon de la Liberté 2014, soit la célébration de la 27e édition des Courants de la Liberté et du 70e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie.

 

Entre mer et champs : le parcours à remonter le temps

42,195 km d’endurance, de courage et de voyage historique, le marathon de la Liberté prend départ le dimanche 15 juin 2014 à 9h, à Courseulles-sur-Mer au niveau du Quai Est du port de plaisance. S’enchaînent alors vingt kilomètres de traversée de plages autant magnifiques que mythiques telles que Juno Beach puis Sword Beach, Bernières sur Mer, Saint-Aubin sur Mer, Langrune sur Mer, Luc sur Mer, Hermanville sur Mer et Colleville-Montgomery pour rejoindre Ouistreham. S’ensuivent alors 3.5 km le long du canal où les coureurs longent le célèbre Pegasus Bridge. Puis s’enchaînent 10 km, réputés difficile à cause du dénivelé, jusqu’à la petite commune de Mathieu. Enfin, le franchissement de la ligne d’arrivée, franchissement amplement attendu et mérité de tous les marathoniens, se fait au pied du Mémorial, dernier symbole historique à dépasser…mais pas des moindres !

 

parcours marathon de la liberté
parcours marathon de la liberté

 

Les résultats de l’année 2013

            L’année dernière, ce sont 1039 marathoniens qui ont relevés le challenge du marathon de la Liberté. Les plus coriaces ont connus leur instant de gloire sur le podium :

Pour les hommes, c’est Kalid En-Guady qui obtiendra avec brio la 3e place, Babo Musa décrochera la 2e, avec seulement deux minutes d’écart avec le vainqueur : Kirui Peter Chesang, qui achèvera le marathon en 2h14 minutes et 38 secondes !

Pour les femmes, Alina Ghereasim et Jemila Wortesa seront respectivement récompensées par une 3e et 2place. La convoitée 1ere place reviendra à la glorieuse Maryna Damantsevich qui boucla la boucle historique en 2h36min et 1 seconde.

En ce qui concerne les autres courageux, le temps moyen pour terminer cette course se situe aux alentours de 3h50min.

 

Et pour 2014 ?

            Cette 27e édition promet d’être des plus épiques. En effet, en cette année 2014, la Normandie fête les 70 ans du Débarquement de la Seconde Guerre Mondiale. C’est donc en ces lieux de mémoire et dans cette atmosphère festive que les marathoniens viendront à bout de ce marathon-hommage, alliant le sport, le dépassement de soi avec le respect et le souvenir. Et qui sait ? Peut-être que l’un d’entre eux battront les records jusque-là établis  par Sorri Abdisa en 2012 pour les hommes avec 2h12min37secondes, et par Elisabeth Chemweno en 2008 en 2h35min et 37 secondes.

 

Alors coureurs (et supporters !), êtes-vous prêts pour le Jour J ?

 http://lescourantsdelaliberte.com/fr/le-marathon-de-la-liberte–t271.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *